Partenaires

CNRS Logo IN2P3 Logo CENBG
Logo LLR Logo LPTA Logo Bordeaux 1
Logo NASA Logo GLAST


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Science > Les rayons cosmiques et l’émission interstellaire > Les rayons cosmiques et l’émission interstellaire

Les rayons cosmiques et l’émission interstellaire

La majorité des photons gamma observés dans notre Galaxie provient de l’interaction des rayons cosmiques (particules de haute énergie qui sillonnent la Galaxie) avec le gaz interstellaire. Un des objectifs de la mission GLAST consiste à déterminer si une émission de ce type a également lieu dans les galaxies proches. Dans l’affirmative, est-elle similaire à celle observée dans notre Galaxie ? La cartographie détaillée de notre Galaxie permettra de mesurer la différence de densité des rayons cosmiques entre le centre et les régions extérieures. Il est probable que la grande énergie des rayons cosmiques est acquise lors de leur interaction avec les chocs créés par les vestiges de supernovae. GLAST, en cartographiant les restes de supernovae les plus brillants, devrait pouvoir tester cette théorie en mesurant l’excès d’émission par rapport au milieu interstellaire ordinaire.

 

Le rayonnement cosmique est un flux de particules chargées électriquement se déplaçant à très grande vitesse. Il s’agit principalement de protons (entre 85 et 90 %) et de noyaux d’hélium ou hélions (de 9 à 14 %), le reste étant constitué d’électrons, de différents nucléons (noyaux d’atomes) et autres particules élémentaires.

Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rayon_cosmique