Partenaires

CNRS Logo IN2P3 Logo CENBG
Logo LLR Logo LPTA Logo Bordeaux 1
Logo NASA Logo GLAST


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Instruments > Le LAT > Le LAT

Le LAT

Avec son très grand champ de vue, le Large Area Telescope (LAT) voit environ 20% du ciel à tout moment. En mode balayage, qui est le mode principal d’observation, le LAT couvrira le ciel entièrement toutes les trois heures. L’observatoire peut également être orienté tant que nécessaire et peut pivoter de façon autonome quand des sursauts suffisamment lumineux de rayons gamma sont détectés à bord par un des instruments. Le LAT comprend 4 sous ensembles :

  • Un trajectographe basé sur la conversion de gamma en paire électron-position (micropistes en silicium) ;
  • Un calorimètre pour mesurer les énergies ;
  • Un système d’anticoïncidence fait de scintillateurs plastiques permettant le rejet du fondde particules chargées ;
  • Des systèmes de déclenchement et de gestion de flux de données réglables.

Le LAT est modulaire, il se compose de 4 rangés de 4 tours identiques avec au total 880.000 canaux détecteurs en silicium. Le GBM a 12 scintillateurs Nal et 2 scintillateurs BGO montés des deux cotés du satellite. ce qui permet de déterminer leur trajectoire et donc leur direction d’origine. En traversant la matière, ces particules secondaires se multiplient d’une part et déposent une partie de leur énergie. Le Calorimètre est composé de 1536 barreaux d’une matière « scintillante » qui produit une quantité de lumière visible proportionnelle à l’énergie déposée, convertie en signaux électriques par des détecteurs adéquats appelés photodiodes. La masse du calorimètre est de 1500 kg, représentant environ la moitié de celle du satellite. Le satellite fera un tour de la Terre en 90 minutes à une altitude de 565 km. En pivotant sur son axe toutes les deux orbites, l’instrument pourra couvrir l’ensemble du ciel en 3 heures. Sa durée de vie prévue est de 5 ans, extensible à 10 ans.